Mincoin.com Le Rendez-Vous des Fans de la Cote d'Opale
Accueil>Cartes anciennes>Berck accueil> Les phares d'avant 1944

Les anciens phares de Berck de 1834 à 1944

Histoire du petit et du grand phare

Sans remonter jusqu’au vieux « foëer » médiéval de la tour-clocher berckoise, un feu très primitif fut établi en 1834 sur la pointe du Haut-banc afin de signaler l’entrée de la baie d’Authie barrée par de dangereux hauts-fonds. Il s’agissait d’une sorte de lanterne à huile, vitrée et suspendue à un câble tendu entre deux mats.

Lire la suite en bas de page.


Cliquez sur une vignette pour l'agrandir.    Plein écran touche F11
La plage sous la neige La laiterie sur la plage La plage de Berck Les cabines de plage
La plage sous la neige La laiterie sur la plage La plage de Berck Les cabines de plage
Le photographe Une baleine à Berck La plage de Berck Lancer d'aàroplane
femmes de pêcheurs Bateaux sur la plage Le phare de Berck Le phare de Berck
femmes de pêcheurs Bateaux sur la plage
Le phare de Berck

Cliquez sur la vignette
pour accéder aux photos du phare de Berck actuel.

Histoire du petit et du grand phare (suite)

Deux ans plus tard, en 1836, on construisit au même endroit éloigné de 450 mètres de la mer le « petit phare » semblable à une grosse cheminée haute de 10 mètres surmontant la maisonnette du gardien. Son éclairage, à huile, était théoriquement visible jusqu’à 5 ou 6 lieues en mer.

Mais à partir de 1861, le tout premier hôpital maritime « en bois » trop élevé masqua le faisceau lumineux. Aussi en 1867 on édifia le « grand phare » sous la direction de MM. Leblanc et Legros, ingénieurs des Pont-et-Chaussées. Erigée sur une dune à 10 mètres au dessus du niveau des plus hautes marées connues, sa colonne mesurait 27 mètres de la base au sommet (dont 37 mètres). On accèdait par un escalier de 116 marches en pierre de Marquise au système optique composé de deux dispositifs Carcel à doubles mèches brûlant de l’huile de schiste avec une consommation totale très réduite – 175 à 180 grammes à l’heure - . La portée dépassait 7 lieues, et par temps clair les Berckois pêchant devant les côtes anglaises ne perdaient pas le phare de vue.

Le 17 septembre 1891 « entre 8 et 9 heures du soir, un vol immense de fourmis ailées faillit faire sauter l’appareil. Les fumivores des verres ont été tellement obstrués que les rayons lumineux ont été interceptés pendant plus d’une heure. Le grand phare avait couté 50.000 frs (dont 10.000 frs pour l’appareil).

Les deux silhouettes voisines du petit phare conservé et du grand phare étaient appelées « le père et le fils » par les Berckois. Elles disparurent en 1944, dynamitées par les Allemands.

Mr Ledoux père occupa le poste de gardien entre 1836 et 1860. Son fils lui succèda jusqu’en 1892. Monsieur Depoily le remplaça. Ensuite on relève les noms de MM. Rivet, Roux etc…

Au siècle dernier, le gardien de ce phare de 3 ième classe percevait 850 frs par an, logé, chauffé etc… éclairé. Les divers gardiens participèrent à de nombreux sauvetages.

Le nouveau phare (édifié en retrait des précédents et électrifié) fut mis en service en 1951. Il offre l’aspect d’une tour cylindrique haute de 38 m.80, d’un diamètre de 6 m 10. L’emploi du béton pré-contraint maintenu sous tension par des cables d’acier armant les parois a permis de ne donner à celles-ci qu’une épaisseur de 15 cm.

D'après : Paul Billadaz - Berck à travers les siècles - Tome II

L'utilisation des photos de mincoin.com est réservée pour un usage strictement personnel sur tout type de support média :
écran d'ordinateur, papier, téléphone portable... à l'exception d'une diffusion publique (site web, magazine, affiches)
L'utilisation publique ou commerciale est soumise à conditions, n'hésitez pas à contacter le webmaster.
Pour toute utilisation frauduleuse vous vous exposez à des poursuites judiciaires.

Tous Droits Réservés 2002-2014      CNIL sous le n°: 818001
Hit-Parade des
sites francophones